6 habitudes pour guérir du cancer

Kelly Turner est chercheuse et conférencière, diplômée de l’Université d’Harvard. Elle a axé sa recherche sur les rémissions de cancer, et interviewé dans le monde entier des guérisseurs et des personnes ayant survécu au cancer. En analysant le résultat de ces entretiens, elle a identifié 6 « traitements » non conventionnels et 3 croyances essentielles au sujet de la guérison, partagés par les guérisseurs et les personnes ayant guéri du cancer.

Voici le troisième article d’une série de 3, sur les résultats de ses investigations.

En plus de ces 3 croyances de base au sujet de la santé, les survivants du cancer et les guérisseurs ont le plus souvent parlé de 6 “traitements” (treatments en anglais, traduits ici par “habitudes”), pour guérir du cancer. Elles incluent des “habitudes” aussi bien physiques qu’émotionnels, énergétiques ou spirituels. Voici la liste :

1. Changer d’alimentation

La majorité des personnes que j’ai interviewées croyaient qu’il était important de changer leur alimentation pour des légumes, fruits, graines et légumineuses complets, en même temps que d’éliminer la viande, le sucre, les produits laitiers et les farines raffinées. Un survivant inattendu (cas numéro 16 de l’étude) qui a surmonté un cancer du foie sans traitement médical conventionnel, explique les changements majeurs qu’il a fait dans son régime alimentaire :

J’ai guéri simplement en adoptant un régime végétalien simple et de qualité, à prédominance crue, en ajoutant beaucoup de jus, comme du jus de carottes, qui contient de nombreux nutriments. Et la raison pour laquelle les jus sont si importants est que nous avons appauvri tous les produits que nous consommons… Tout d’un coup c’est comme si notre corps disait : waouh ! C’est comme arroser la pelouse quand elle est sèche.

2. Expérimenter une approche spirituelle plus profonde

La majorité des personnes que j’ai interviewées ont aussi parlé de ce qu’ils ont ressenti – pas seulement cru mais ressenti – une sensation intérieure d’énergie divine, aimante. Certains ont même faire des expériences transcendantales, comme le survivant numéro 4 de l’étude, qui a guéri d’une cancer du poumon au stade 3 sans traitement médical conventionnel :

C’était une retraite silencieuse de 10 jours, au cours de laquelle vous ne pouviez pas parler, vous ne pouviez pas échanger avec les autres personnes de la pièce, et vous méditiez 14 heures par jour. Et il y a eu cette expérience que je ne peux pas expliquer. C’était comme si tout d’un coup il y a eu un flash, et sous mes yeux je pouvais voir des rivières d’énergie tourbillonner autour et en même temps j’ai ressenti cette sensation à travers chaque cellule de mon corps. Et il y a un mot pour cela, mais j’ai oublié ce que le professeur a dit que c’était – mais il a expliqué que, “Tu as senti ton âme”. Tu as senti ta véritable essence. Et j’ai dit : “est-ce que j’ai ressenti Dieu ? ” Et il a souri en quelque sorte et dit : “il y a des gens qui appelleraient cela comme ça”.

3. Ressentir de l’amour/de la joie/du bonheur

La majorité des personnes que j’ai interviewées ont aussi parlé de l’importance d’un amour et d’une joie plus grands dans leur vie pour les aider à retrouver la santé.

Un homme (cas n° 5 de l’étude), qui est venu à bout d’un lymphome rare sans traitement médical conventionnel, a dit que l’énergie/le guérisseur spirituel qu’il a vu a inondé sa lymphe d’énergie et qu’après le traitement, il se sentait comme “un adolescent amoureux”. Il a ressenti de l’amour pour tout le monde et pour toutes choses. Il a dit que le traitement lui a fait réaliser que s’il pouvait seulement trouver un moyen d’éprouver ce niveau d’amour inconditionnel tout le temps, alors il serait guéri de son cancer.

4. Libérer les émotions refoulées

Parce que de nombreuses personnes que j’ai interviewées croyaient que la maladie représentait un état de blocage, elles croyaient par conséquent qu’il était sain de libérer toutes les émotions auxquelles elles s’étaient accroché, telles que la peur, la colère, et le chagrin. Une personne qui a surmonté un cancer du pancréas sans traitement médical conventionnel (cas n°19 de l’étude), explique sa prise de conscience dans ce processus :

Je crois que l’énergie bloquée dans mon corps qui est apparu comme une masse ou une tumeur, et que mes [médecins] ont appelée cancer, a été causée par ces schémas que je vous décrivais et dont vous ne vous êtes pas libéré, et qui sont continuellement entretenus, encore et encore, où qu’ils soient. Donc si c’est un cancer du rein, c’est probablement des peurs excessives ; si c’est un cancer du poumon, c’est une forme de chagrin qui n’a pas été résolue.  Je veux dire, je pense qu’ils peuvent être rattachés à des schémas, des schémas de pensée, des formes pensées qui ne sont pas libérées, et par conséquent ils restent dans les mémoires cellulaires et ne sont pas libérés.

5. Prendre des plantes ou des vitamines

La plupart des personnes que j’ai interviewées ont aussi pris différentes sortes de compléments alimentaires, avec la croyance qu’ils les aideraient à détoxifier leur corps ou stimuler leur système immunitaire, ou les deux. Une personne qui a surmonté un cancer du colon au stade 3 (cas n°8 de l’étude), le décrit ainsi :

Dr. Turner: De toutes les choses dont vous m’avez parlées, laquelle selon vous a eu le plus d’influence pour votre guérison, ou bien est-ce qu’elles sont toutes égales pour vous ?

La personne a répondu : Je dirais, pour mon corps, que cela a été le complément alimentaire Wholly Immune que j’ai pris… Il y a environ cinquante ingrédients dans ce complément… Un ami a étudié la composition et a dit « Dans ce complément Wholly Immune, il y a 7 substances anti-cancer. Si tu les prenais séparément, elles n’auraient pas autant d’effets » Il a dit que parce que ces substances sont combinées, elles agissent comme un puissant anti cancer.

6. Utiliser l’intuition comme aide pour prendre les décisions au sujet des traitements

Enfin, la plupart des personnes que j’ai interviewées ont parlé de l’importance d’utiliser l’intuition pour aider à prendre des décisions au sujet des traitements. Par exemple, une personne (cas n°7 de l’étude) qui a surmonté un cancer du sein métastasé récidivant après que la médecine conventionnelle ait échoué, a décrit comme l’intuition d’un guérisseur a conforté la sienne :

Le guérisseur tibétain a pris son doigt et avec la précision d’une tête d’épingle a touché chaque partie de mon corps où j’avais eu le cancer, ou bien là où je l’avais encore. C’était incroyable ! Il pouvait voir ce que les scanners ne pouvaient pas voir. J’avais prédit mon cancer 4 fois. J’avais montré les endroits aux médecins avec la précision d’une tête d’épingle avant que les scans ne puissent détecter les cellules touchées. Le guérisseur tibétain pouvait faire ce que je pouvais faire avec mon propre corps.

By Kelly A. Turner, Ph.D.
ONS Institute of Noetic Sciences
December 2011

Autres articles en lien :

Guérir du cancer : les rémissions spontanées
3 croyances essentielles pour guérir du cancer

Le site de Kelly Turner :

http://www.drkellyturner.com/
Kelly Turner, PhD, est chercheuse, conférencière et consultante dans le domaine de l’Oncologie Intégrative. Elle a focalisé sa recherche spécialisée sur les rémissions inespérées de cancer.

Son intérêt pour les médecines complémentaires a commencé quand elle a reçu son B.A. de l’université d’Harvard, et est devenu plus tard le centre de ses études doctorales à l’Université de, Berkeley en Californie.

Les résultats de sa recherche incluent un voyage d’une année autour du monde, durant laquelle elle a voyagé dans dix pays différents pour interviewer 50 guérisseurs holistiques and 20 survivants du cancer ayant vécu une rémission “spontanée”, au sujet de leur techniques et pratiques de guérison.

Texte traduit de l’américain. Article original :
http://www.nancyslist.org/spontaneous-remission/

A propos de l’auteur  ⁄ Brenda

Brenda est thérapeute holistique. Elle anime des conférences et des ateliers, et reçoit en consultation individuelle. Elle est l'auteur, avec Amédée, du livre Les 7 Clés de la Guérison.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire