7 conseils pratiques pour le bien être

 

Le printemps, saison de l’éveil de la Nature après les longs mois d’hiver est une invitation au renouveau. L’arrivée des beaux jours nous incite à nous rapprocher de la Nature, à prendre soin de notre santé et notre bien être. Voici quelques conseils pratiques pour se régénérer, vivre pleinement ce moment et cultiver le bien être, catalyseur d’équilibre et de santé.

1. Marcher dans la Nature

Marcher en forêt, en montagne, au bord d’un lac, de l’océan, et observer le renouveau de la Nature : regarder les arbres en fleurs, écouter le chant des oiseaux, respirer le parfum de la végétation et de la Terre, sentir la Nature qui renaît à la vie ! Même si  nous vivons en ville, nous pouvons aller marcher dans un parc, au bord d’un lac, ou prendre le train pour aller passer une journée dans un lieu à la campagne proche de la ville.

La marche est non seulement un exercice physique bon pour notre santé, mais elle est aussi une activité inspirante et méditative. Une heure de marche peut suffire à prendre du recul avec notre quotidien, et nous sentir apaisés et renouvelés.


2. Respirer en conscience

La respiration est notre lien essentiel avec la Vie. Notre respiration est le reflet de notre façon de vivre. Plus notre respiration est ample, profonde et calme, mieux nous nous sentons (et vice versa). Avant de respirer avec conscience, nous devons tout d’abord prendre conscience de notre respiration : son rythme, son amplitude, sa profondeur. Dès lors que nous portons notre attention sur notre respiration, il est possible de la faire évoluer.

Nous pouvons commencer par un exercice simple (la marche peut être l’occasion de pratiquer, ou bien chez soi si on se sent plus confortable) inspirer en ayant conscience de l’air qui entre dans les poumons, expirer en ayant conscience de l’air qui en sort. Sans forcer ni chercher à obtenir un quelconque « résultat ». Sans juger ni analyser. Juste respirer en conscience, et observer.

 

3. Ressentir

Les moments de bien être sont des occasions appropriées de ressentir les choses de façon plus intuitive. De la même façon, être intuitif nous fait généralement ressentir un mieux être. Comment est-ce possible ? Quand on se connecte à son intuition, on se déconnecte du train de nos émotions et nos pensées. On accède à une partie à l’intérieur de nous-même, silencieuse et calme. A notre conscience.

En développant notre attention et notre sens de l’observation, en se mettant à l’écoute de nos ressentis, nous permettons à d’autres perceptions d’émerger. Pour cela il est important de porter son attention sur ce que nous ressentons, non sur ce que nous pensons, croyons, ou imaginons. Ressentir, c’est revenir à l’intérieur de nous-mêmes, et ouvrir une porte, celle de l’intuition.

 

Le sport, une arme redoutable contre le stress et un catalyseur de joie et de vitalité !

sport-sante


4. Faire de l’exercice

L’activité physique est vitale pour notre santé. Elle a des répercussions bénéfiques sur notre corps et notre psyché. La sédentarité et notre mode de vie stressé sont aujourd’hui la cause de nombreux troubles. En pratiquant une activité physique régulière, on favorise le bien être et la santé. Car si le sport est un atout majeur pour préserver son capital santé, il est aussi avec le plaisir qu’il procure une arme redoutable contre le stress et un catalyseur de joie et de vitalité !

En effet l’activité physique intense provoque la libération d’endorphines, des neurotransmetteurs qui procurent une sensation de bien être et de détente.  En faisant de l’exercice physique, la fabrication d’endorphines peut être augmentée jusqu’à cinq fois la quantité normale. C’est pourquoi on recommande souvent aux personnes déprimées de reprendre une activité physique régulière (jogging, vélo, natation) d’au moins 30 minutes par jour à un rythme soutenu car celle-ci augmente naturellement la production d’endorphines.

 

5. Se régénérer

Le changement de saison est le moment idéal pour aider notre organisme à se régénérer, en lui offrant une « pause ». Elle peut se faire par un jeûne, une monodiète, ou une cure de jus (frais et biologiques de préférence). Les ressources de l’organisme n’étant pas accaparées par les fonctions d’assimilation et de digestion, elles sont pleinement disponibles pour les fonctions d’élimination. Le corps peut alors évacuer ce qui l’encombre et que nous avons emmagasiné avec une alimentation trop riche, le stress, la pollution… et qui est source de fatigue et de troubles de santé. Le jeûne permet à notre corps de se libérer des toxines et il stimule la régénération de tout l’organisme.

Pratiqué dans des conditions favorables, il a aussi d’incontestables bienfaits sur notre psyché. Il aide à clarifier ses idées, à se recentrer, et à mieux ressentir les véritables besoins de notre corps. Avant toutefois de démarrer, il est préférable de bien s’informer, de commencer par un jeûne de courte durée…

 

6. Apprendre à se détacher

Le bien être est synonyme de simplicité. Plus nous revenons à l’essentiel, plus nous ressentons de bien être dans notre vie. Le bien être passe donc par une étape qui semble pour beaucoup effrayante : le détachement !

Mais le détachement, contrairement aux idées reçues, n’est pas synonyme de frustration ou d’indifférence. Se détacher implique simplement de prendre du recul vis à vis de nos désirs et nos aversions. Se fier plus à notre intuition – qui sait ce qui est bon pour nous et notre bien être – qu’à notre mental. Car ce dernier, à travers le désir, nous fait convoiter des objets ou des situations qui aussi attrayants soient-ils, ne feront pas nécessairement notre bonheur !

Le détachement est une disposition d’esprit qui nous fait aborder les situations en les vivant dans l’instant présent, sans chercher à les prolonger si elles sont agréables, ni à les éviter si elles sont désagréables. Ainsi, nous pouvons jouir de chaque chose plaisante qui se présente à nous, sans être affligé lorsque des choses moins plaisantes nous arrivent. Il découle de cette attitude globale vis à vis de la vie un incomparable bien être fait de contentement et de sérénité.

 

7. Cultiver l’optimisme

L’optimisme est une attitude de confiance en l’avenir et de positivité, qui procure joie de vivre et bien être. Être optimiste signifie que nous croyons en l’évolution positive des choses, quelles que soient les situations que nous vivons. C’est aussi avoir la conviction que nous pouvons influencer positivement le cours des évènements par nos attitudes, nos croyances, nos choix de vie, nos actions.

L’optimisme est une attitude qui nous donne raison quand nous la cultivons, de la même manière que la négativité et le pessimisme nous enferment dans le cycle répétitif des schémas de pensées limitantes. C’est pourquoi cultiver l’optimisme stimule notre confiance, notre bien être, et nous ouvre au potentiel illimité de notre pensée créatrice et notre conscience intuitive.

A propos de l’auteur  ⁄ Brenda

Brenda est thérapeute holistique. Elle anime des conférences et des ateliers, et reçoit en consultation individuelle. Elle est l'auteur, avec Amédée, du livre Les 7 Clés de la Guérison.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire